Les associations Sportives, une nouvelle dynamique pour le développement économique?

FUTURS EVENEMENTS
> Soirée Partenaires ASPTT LIMOGES
Nous suivre
Nous suivre sur FacebookNous suivre sur TwiterNous suivre sur LinkedinNous suivre sur Viadeo

Nous contacter
> Page contact
CommercialCommercial
StratégiesStratégies
Ressources humainesRessources humaines
ProductionProduction
FormationFormation

Pourquoi mettre en place une CVtèque dans un bureau d’étude ?

21/11/2012 Laurent BOCHET

Le saviez-vous, le taux de recrutement des salariés venant de la CVtèque interne d’une entreprise est de 7 % !

Oui, à peine de 7 %. Est-ce alors utile de mettre en place une CVtèque, et si oui, comment l’utiliser efficacement ?

La nécessité de recruter est liée à un besoin de croissance ou de maintien des effectifs. On peut distinguer 2 grandes catégories d’entreprises : les entreprises de production et les entreprises de services.

Pour la première catégorie, les besoins de recrutement sont souvent liés à un investissement de production ou au remplacement d’un salarié. Ce sont donc des besoins que l’on peut largement prévoir et qui peuvent donner lieu à la mise en œuvre d’un process spécifique pour recruter la bonne personne. Sauf à avoir une nécessité importante de recrutement liée à sa taille ou aux types de produits fabriqués, peu d’entre elles ont besoin d’avoir en interne une base de données CV, d’autant qu’il existe aujourd’hui des cabinets de recrutement qui peuvent facilement apporter leur soutien.

Pour la deuxième catégorie, nous pourrions encore détailler, mais en généralisant nous pouvons dire que l’outil de production de ces sociétés est le salarié lui-même. Il est donc particulièrement important de pouvoir gérer l’arrivée et le départ des collaborateurs, mais aussi d’anticiper la venue de ceux-ci.

Cet aspect est encore plus vrai pour un bureau d’étude ou une société d’ingénierie. En effet, en plus de devoir anticiper le turn-over, ces entreprises font face à un marché très réactif, les appels d’offres pour les projets et missions sont disponibles sur de très courtes périodes et l’entreprise doit pouvoir répondre au besoin dans ce laps de temps.
Dans ces conditions, mettre en œuvre un process de recrutement au moment où le besoin est là c’est déjà bien trop tard pour obtenir la commande.

Que faire pour éviter ce problème ?

Il faut anticiper, c’est à dire avoir en permanence un œil sur le marché de l’emploi et être capable d’embaucher une personne en moins d’une semaine. Avoir une CVtèque est donc dans ce cas la première étape qui va permettre au chef d’entreprise de faire le tri en permanence et l’aider à préparer cette embauche. Par contre, pour que cette solution fonctionne, la CVtèque seule n’est pas suffisante.

En effet, le recrutement ne peut être efficace que si l’on sait qui est disponible en interne et à quelle, date avant de lancer la démarche de recrutement. Mais ce n’est pas tout. Il faut identifier quels sont les projets/missions qui peuvent arriver dans les prochaines semaines.

Pour les projets c’est relativement facile, car bien souvent entre la réponse à l’appel d’offre et la date de signature de la commande par le client final, il y a quelques mois voire même quelques années. On peut donc tracer l’avancée des négociations par un simple suivi des dossiers. Par contre, pour les missions ponctuelles, le temps entre l’identification du besoin et la commande peut être très court, et bien souvent le suivi du dossier n’existe pas car il n’y a pas réellement de dossier.

Il est donc indispensable pour un bureau d’étude d’avoir une CVtèque alimentée en permanence et mise à jour quasi quotidiennement, de pouvoir connaître les dates de disponibilité des salariés de la même manière et enfin de relier l’ensemble au suivi commercial de l’entreprise.

En résumé, si un bureau d’étude veut se développer (gagner des parts de marché), il doit mettre en place une CVtèque, mais pas que.

Tout ceci ne présume pas, bien entendu, de la capacité financière qu’a l’entreprise à financer les embauches. Mais plus celle-ci a une trésorerie serrée et plus la CVtèque lui sera utile, car elle limitera la prise de risque d’une embauche qui pourrait aboutir au recrutement d’un salarié qui pendant quelques jours, voire quelques semaines, serait sans activité facturable.

En conclusion si vous voulez grandir et vous développer vous devez mettre en œuvre une CVtèque organisée autour d’un suivi commercial précis.

© catalyhom 2013 • Mentions légales • Contact